L’essentiel sur la défiscalisation en loi Pinel

Successeur de la loi Duflot, le dispositif Pinel garantit aux investisseurs immobiliers une déduction d’impôts assez conséquente. Pour faire un bon placement et optimiser la rentabilité de son investissement, il est donc plus avantageux de louer un bien immobilier selon ce dispositif. Si cela vous tente, voici quelques détails sur les avantages de la loi Pinel et les conditions à respecter pour en profiter.

La loi Pinel, pour quel type d’investisseur ?

Tous les contribuables français peuvent se lancer dans un investissement locatif suivant la loi Pinel. Cependant, pour être sûr d’accéder aux avantages fiscaux, il faut mettre en location un bien neuf à haute performance énergétique. Notons que ce dispositif de défiscalisation immobilière reste valable jusqu’à la fin de l’année 2017. Il permet aux investisseurs de percevoir des revenus supplémentaires et d’avoir un patrimoine durable. Ce genre de placement immobilier convient donc aux futurs retraités. De plus, en décidant d’investir en Pinel, il est possible de louer le logement à un proche.

Quelles sont les obligations du dispositif Pinel ?

Pour profiter de la défiscalisation Pinel, il faut répondre à certains critères (voir ici). Outre le fait de disposer d’un logement neuf, il faut aussi s’engager à le louer en tant qu’habitation principale pour une durée précise. Il convient de préciser que ce dispositif vous est aussi profitable si vous investissez dans une maison en cours de finition. A savoir que le taux de déduction d’impôts qui s’applique varie selon la durée de bail. Il s’élève à 12% pour un engagement de 6 ans. Il est de 18% pour une location de 9 ans et il peut aller jusqu’à 21% pour un bail qui dure 12 ans et plus. Notons que toutes les dispositions ne sont plus applicables si les investisseurs décident de procéder à un renouvellement bail commercial au moment où l’engagement prend fin.